billet-image-mar15

 

Chers clients, futurs clients et anciens « séminaristes » bonjour.

L’heure est venue de vous livrer le 13ème(*) numéro du billet de conciliation entre productivité & bien-être. Le printemps est en ligne de mire, et j’aimerais que cette période de renouveau de la nature touche aussi un petit peu le monde de l’entreprise.

Alors ce mois-ci j’ai décidé de m’adresser en priorité (mais pas uniquement) aux dirigeants, managers et responsables RH. J’ai décidé de vous soumettre les résultats d’une série d’études menées par Isaksen dans les années 2000 mettant en évidence 8 caractéristiques contribuant à donner du sens au travail.

D’après ces études, il est toujours possible pour une personne de donner un sens à son travail, même si les conditions dans lesquelles elle l’effectue sont difficiles.

Or il se trouve que le sens est un des principaux facteurs de motivation, et donc de performance et de bien-être… Vous me suivez ?

Si vous êtes dirigeant, manager ou responsable RH, j’espère que vous trouverez dans ce qui suit des pistes à expérimenter avec vos collaborateurs. Et si vous n’êtes aucun des trois, je pense que vous trouverez aussi des pistes à expérimenter à votre niveau, ou à «  souffler »  à votre manager …

8 caractéristiques qui contribuent à donner du sens au travail (et quelques pistes pour les réunir) 

 

  1. La possibilité de s’identifier à son travail et à son milieu de travail.

Piste : Travailler sur les valeurs de l’entreprise, et décliner ces valeurs aux niveaux individuel et collectif (services, équipes).

  1. La possibilité d’avoir des bonnes relations avec les autres et de se préoccuper de leur bien-être.

Piste : Promouvoir une culture du bien-être dans l’entreprise, favoriser l’entraide (ex : charte d’entraide avec organisation d’échanges périodiques pour que les besoins s’expriment et que ceux qui peuvent y répondre se manifestent en proposant leur aide).

  1. Le sentiment que le travail est utile et contribue à l’accomplissement d’un projet important.

Piste : Dans le prolongement des valeurs, travailler sur un projet d’entreprise décliné en projets de services.

  1. Le sentiment que le travail accompli est important pour les autres, bénéfique pour autrui.

Piste : Verbaliser la contribution sociale du travail.

  1. La possibilité d’apprendre et le plaisir de s’accomplir dans son travail.

Piste : Apprentissage continu (le travail doit offrir des occasions d’apprentissage sur une base régulière, pour stimuler le besoin de croissance personnelle), donner des challenges.

  1. La possibilité de participer à l’amélioration de l’efficacité des processus et des conditions de travail.

Piste : Mettre en place un système de boîte à idées ou de suggestions (à condition que les propositions soient réellement prises en considération rapidement).

  1. Le sentiment d’autonomie et de liberté dans l’accomplissement de son travail.

Piste : Revoir les règles du jeu de l’autonomie, encourager les initiatives, donner plus de pouvoir de décision, amener ses collaborateurs à résoudre les problèmes par eux-mêmes.

  1. Le sentiment de responsabilité et de fierté du travail accompli.

Piste1 : Responsabiliser ses collaborateurs « Je ne suis pas votre père, vous n’êtes pas mes enfants, nous sommes tous des adultes ». Plutôt que de les materner, de faire à leur place, adopter une attitude de « manager coach ».

Piste2 : Valoriser les bons résultats et les bons comportements, reconnaître ce qui va bien et échanger autour de ce qui pourrait aller encore mieux.

 

A vous de jouer !

Sur ce, je vous souhaite un beau mois de mars et vous donne rendez-vous lundi 6 avril pour le numéro 14.

Bien à vous.

Gilles Yvon

(*) Petite erreur de numérotation dans le billet de février annoncé comme le 10ème au lieu du 12ème …

 Lcdt_logo_bleu_billet

+33 (0)6 08 76 65 83 – gyvon@lecoachdutemps.com – www.lecoachdutemps.com

PS : Si vous ne souhaitez plus recevoir le billet de conciliation entre productivité & bien-être, il vous suffit de répondre à cet e-mail en écrivant simplement « non merci ».